Rémunération dans l’hôtellerie-restauration : bientôt le changement ?

Rémunération dans l’hôtellerie-restauration : bientôt le changement ?

Le patronat a fait une annonce récemment qui pourrait bien changer le quotidien des restaurateurs : la rémunération au service (prélevé directement sur le chiffre d’affaires), dans le but de rendre le secteur de l’hôtellerie-restauration plus attractif, et lutter contre la pénurie de main-d’œuvre.

Cela faisait bien longtemps que la main-d’œuvre se faisait aussi rare dans l’hôtellerie-restauration. L’UMIH a donc décidé d’agir, en annonçant cette nouvelle mesure. Pour rappel, la restauration commerciale représente près de 56 milliards de chiffre d’affaires, 195 670 établissements (dont 85% ont moins de dix salariés) et 836 200 salariés (soit plus de la moitié des emplois du secteur touristique).

Le problème du secteur ? Un manque d’attractivité dû à des conditions de travail compliqué et à une rémunération très peu valorisante. Ce qui a pour conséquence un désintérêt pour ces métiers. S’en suivent alors des problèmes pour les établissements : surmenage, retard, stress…

Pour pallier cela donc, une possible rémunération en fonction du chiffre d’affaires. Ce type de rémunération existe pourtant déjà, mais seules les grandes brasseries à Paris la mettent en place.

La deuxième proposition des patrons : sanctuariser la TVA à 10 %, au lieu de changer cette dernière régulièrement. Ce qui selon les chefs d’entreprises de la restauration, amènera plus de stabilité, et donc plus d’attractivité au secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.