Fiches de paie : vous êtes plutôt papier ou dématérialisé ?

Fiches de paie : vous êtes plutôt papier ou dématérialisé ?

Depuis deux ans maintenant (1er janvier 2017), l’employeur a la possibilité de dématérialiser les fiches de paie de ses salariés. Mais est-ce obligatoire ? Le salarié a-t-il quelque chose à dire ?

C’est effectivement au salarié de choisir, puisqu’il peut refuser cette dématérialisation. Pour ça, les employeurs doivent informer les salariés avant l’émission de la première fiche de paie, soit un mois avant cette première fiche, soit au moment de l’embauche. Le salarié peut aussi décider de changer d’avis, et de changer de mode de fiche de paie. L’employeur doit alors jongler entre fiches de paie au format papier ou fiche dématérialisée. L’avantage (et l’obligation) des fiches dématérialisées : les employés peuvent avoir accès à n’importe quel moment à ses fiches.

Petit rappel : l’articleR. 3243-1 du Code du Travail encadre ce qui doit être stipulé sur la fiche de paie, à savoir : le nom et l’adresse de l’employeur, l’Urssaf, SIRET, code Naf/APE, l’intitulé de la convention collective, le nom – l’emploi – la position du salarié, la période, le nombre d’heure, mais aussi les accessoires de salaire, la rémunération brute, la somme nette versée, la date du paiement, ainsi que les congés payés et les frais de transport. Cette fiche de paie doit être gardée sans limite de temps !

À vous donc de voir directement avec vos employés au sein de votre établissement, mais pensez à la planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.